En parler, c’est bien. Le vivre, c’est encore mieux. 

Un profond sentiment de gratitude m’envahit à chaque fois.

C’est avec une reconnaissance inestimable que je partage ces contenus. Merci donc, non seulement à la méthode, mais aussi, et surtout, aux sophronisants grâce auxquels tout se passe!